La série Ruth Wolff, pirate

La série Ruth Wolff, pirate se déroule au début du XVIIIe siècle, à une époque où l’économie est basée sur l’esclavage et le transport maritime. Avec la paix récemment signée entre les grands empires, c’est un pan entier de la population qui se voit de nouveau lésé : les marins.
Des opportunités à saisir, mêlées à un profond sentiment d’injustice, rassemblent ainsi une communauté de renégats, d’esclaves en cavale, et d’anciens corsaires. Ensemble, ils s’arrogent le droit de pouvoir eux aussi profiter des plaisirs que la vie accorde aux mieux lotis. Cette communauté hétéroclite n’opère ni pour le bien ni pour le mal. Leur but : ramasser les miettes que les empires font tomber en se partageant les richesses produites par leur labeur. La mer devenant leur seule terre d’asile, ce sera par elle qu’ils accompliront leur vengeance sur le monde.
Cette histoire est vue à travers les yeux de Ruth Wolff, enfant des rues mal famées de Londres. L’histoire de Ruth Wolff, ce n’est ni l’histoire des gagnants, ni l’histoire de résistants héroïques et militants. C’est l’histoire de gens ordinaires, de marins, d’esclaves, de prostituées et d’épouses, qui font ce qu’ils peuvent pour améliorer leur condition. Et dans cette société marquée par le déterminisme, la piraterie et la criminalité apparaissent souvent comme les seules passerelles possibles pour une vie meilleure.

Au cours des six tomes de cette série, Ruth Wolff deviendra un matelot du gaillard d’avant, apprendra les savoir-faire de ce métier, les coutumes et les codes qui régissent la vie en mer. Elle découvrira l’horreur de la traite négrière et la diversité des histoires africaines. Elle rencontrera des femmes inspirantes et charismatiques, capables de transcender leur condition sociale pour s’émanciper. Mais surtout, elle découvrira, non sans douleur, que l’on ne gagne jamais la guerre contre l’ordre établi. Seulement des batailles. Mais ce sont ces batailles gagnées qui, petit à petit, changent l’Histoire.

***

Tome I – Entre chien et loup

Illustration © Guillaume Tauran

Ce premier tome commence à Londres, en 1715. Ruth Wolff, enfant de prostituée, livrée à elle-même, quitte l’Angleterre mal famée et la violence de ses bas-fonds.
Travestie en homme, elle caresse l’espoir fou de mettre la main sur le butin d’un pirate, Dalzeel, récemment pendu sous ses yeux.
Sur le navire qui fait voile vers des latitudes plus clémentes, elle fait l’apprentissage du métier de matelot, un travail difficile mais dangereusement passionnant. Elle débarquera à Nassau, épicentre de la piraterie dans les Indes Occidentales.
Du gouailleur Jack Rackham à l’omnipotent Hornigold, de l’intrépide Samuel Bellamy au capitaine Jennings et son matelot cabochard Charles Vane, sans oublier l’inquiétant capitaine Thatch, tous ces hommes aux ambitions très diverses cohabitent plus ou moins amicalement à Nassau…
Dans cette micro-société d’hommes et de femmes libres et hors-la-loi, Ruth Wolff, accompagnée de son ami Galway, s’évertue à se faire une place, grâce à l’amitié, le travail acharné, et parfois par le poing et le pistolet.

***