Blog

Le décor : New Providence

Nassau, 1716. Une brise chaude comme le rhum dans la gorge. L’ambre des nuits fauves qui brille et ruisselle sur les verres des lampes. Des cahutes qui émergent des buissons, des tentes sur le sable, des maisons de bois et de guingois. La sueur sur les fronts noirs, tannés, dorés, ridés. Les couleurs arrogantes des… Lire la suite Le décor : New Providence

Le sexe « faible », qu’ils disent… Part. 5 : Laver son linge sale en famille

En ces temps barbares où H&M et La Redoute n’existaient pas, les vêtements se gardaient longtemps. D’une, parce qu’ils étaient chers. On ne collectionnait pas les chemises et les pantalons. On avait donc tout intérêt à les entretenir correctement, en les raccommodant si besoin est. Nassau, de par sa qualité de plaque tournante de la… Lire la suite Le sexe « faible », qu’ils disent… Part. 5 : Laver son linge sale en famille

Bande-son : « London Calling », the Clash

London calling to the underworld, come out of the cupboard, you boys and girls. Le Londres du début du XVIII° siècle, en pleine reconstruction d’un côté, et croupissant dans sa fange de l’autre, là-bas, à l’est, vers les bas-fonds de Wapping. Des quartiers où la violence, la pauvreté, la maladie, côtoient la solidarité des gangs,… Lire la suite Bande-son : « London Calling », the Clash

Bande-son : « Funky Kingston », Toots and the Maytals

Playing from east to west, yeah. I just play from north to south, yeah. Charles Vane se rend chez le gouverneur de Jamaïque avec son capitaine. La Jamaïque, territoire sous domination européenne, mais habitée par une écrasante majorité de Noirs esclaves… Une culture créole qui se créée, du côté des oppresseurs comme des opprimés. Une… Lire la suite Bande-son : « Funky Kingston », Toots and the Maytals

« Allez, lieutenant ! Tout en vrac ! « 

C’est un de mes anciens capitaines qui m’a raconté cette anecdote. C’était un maître d’équipage, je crois. Quand la cargaison arrivait dans la cale, il avait tendance à l’entreposer et l’arrimer un peu aléatoirement. Et de gueuler d’un ton jovial à l’officier : « Allez, lieutenant ! Tout en vrac, on verra après ! « . Ce… Lire la suite « Allez, lieutenant ! Tout en vrac ! « 

Le sexe « faible », qu’ils disent… Part. 4 : nourrir son homme

Même si le cœur de leur métier respectif est différent, il serait injuste de penser que les femmes se tournent les pouces à Nassau pendant que les hommes travaillent dur en mer.Avant l’avènement de ces inventions révolutionnaires que sont les grandes surfaces, les femmes du peuple se voyaient incomber un grand nombre de tâches visant… Lire la suite Le sexe « faible », qu’ils disent… Part. 4 : nourrir son homme

De retour de transatlantique

Neuf mois depuis le dernier article publié sur ce blog. Neuf mois ! Le temps d’une grossesse. Et c’est une forme de gestation que j’ai vécu durant ces neuf mois, une gestation dont le fruit n’est pas un bébé, mais un amas dense de souvenirs, de connaissances, d’expériences, toutes aussi formatrices les unes que les… Lire la suite De retour de transatlantique

Gangsters des mers : comment les pirates revendaient leur came ?

Comme on l’a vu dans l’article sur les abordages, « tous les trésors ne sont pas d’argent et d’or » (pour paraphraser Jack Sparrow). Ce n’est qu’occasionnellement, si on a de la chance, que l’on tombe sur une cargaison d’argent frappé ou de bijoux. La plupart du temps, ce sont des fûts encombrants et de lourdes caisses… Lire la suite Gangsters des mers : comment les pirates revendaient leur came ?

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.


Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.